JS nav_user :
$_SESSION[nav_user] :

Le dernier lycée que nous construisons a pour vocation l’enseignement des métiers de l’eau. Ce projet se développe sur l’un des derniers grands espaces naturels au Nord Est de Marseille, à quelques centaines de mètres de la faculté de St Jérôme, contigu au noyau villageois de Saint-Mitre.

Les spécificités de la parcelle : grandes dimensions, orientation Sud, pente, donnent l’opportunité d’une grande composition mono-orientée. La masse bâtie pour partie enterrée confère au projet un comportement énergétique optimal.

Un parc composé en triptyque

Outre le lycée, un gymnase se positionne en soutènement au chemin de Saint-Mitre qui domine le site ; sa toiture crée une nouvelle placette pour le village, qui offrira un belvédère vers la mer. Au Sud, un ensemble de six logements de fonction complète le triptyque et clôt la parcelle. La composition est dominé par l’église de Saint-Mitre, point culminant du site. L’eau, par sa présence marquée sur le terrain par un thalweg et une douve aménagés, a dicté la composition des espaces extérieurs. Ainsi le plâteau sportif et la douve jouent le rôle de bassin de rétention, alors que le thalweg est rélévé en creux, entre la demi-pension et le gymnase. La composition globale, le parc et son triptyque bâti, maintient les qualités paysagères originelles du site.

Une fois encore ce type de programme nous renvoie à la notion de mutualisation.

Celle du gymnase, qui servira aussi aux associations de quartier, et peut-être bientôt celle des espaces d’enseignements. Le projet a été imaginé d’ores et déjà comme un campus mixte, ouvert à des classes d’âge beaucoup plus large.

Nous poursuivons dans le cadre de notre quatrième lycée les invariants des projets précédants :

  • 
Fonctionnalité réelle du projet au regard du programme
  • Adaptation et intégration au site
  • Pérennité des matériaux

Par Pascal Laporte.