JS nav_user :
$_SESSION[nav_user] :

Construire l’éphémère sur la plage de Deauville


Le 30 août dernier, Corinne Vezzoni, architecte, a relevé le défi lancé par Martine Dassault et Dominique Chatelet : « vous qui êtes les bâtisseurs en béton, pierre ou verre construisez l’éphémère qui se détruira sous les vagues ».

L’objectif de ce challenge est de proposer une exposition photo signée du photographe Michel Trehet, du 20 octobre au 27 novembre prochains, au festival Planche(s) Contact, à Deauville.

Corinne Vezzoni s’est lancée dans la construction d’un bâtiment circulaire sur le sable humide qui descend vers la mer, « j’ai voulu relever le plan incliné et la forme ronde pour créer des ondes ».
D’autres architectes se sont prêtés au jeu, parmi eux : Antoine Grumbach ou Christian Portzampar.
En guise d’instruments, les architectes disposaient uniquement de moules à charlottes, de petites pelles ou de tuyaux en PVC.

Martine Dassault a eu l’idée de ce projet fou en écrivant son livre sur le cinéma de Marguerite Duras : « A partir d’Hiroshima mon amour, je me suis intéressée aux nombreux bunkers sur les Côtes Normande et Atlantique. Ces monstres de béton se sont fissurés ou ont bougé avec le temps et l’érosion.
Michel Tréhet a réalisé de belles photos qu’il a exposées chez moi et qui seront présentées en octobre a Paris. »

Rendez-vous en octobre pour découvrir les photos de Michel Trehet !

Festival Planche(s) Contact