L’agence Architecture et urbanisme Marseille Corinne Vezzoni

Prix & DISTINCTION

2021  |  Corinne Vezzoni promue Officier de l’Ordre national du mérite
2020  |  Corinne Vezzoni, Médaille d’or de l’Académie française d’architecture
2019  | Prix du jury du W.A.Ve – Workshop Architecture Venise
2018 | Corinne Vezzoni nominée au Grand prix national de l’architecture
2018 | Prix Born Awards France
2017 | Corinne Vezzoni promue Chevalier de la Légion d’honneur
2017 | Prix du Ministère de logement E+C- (Bâtiment à Énergie Positive et Réduction Carbone) pour le bâtiment Thémis, premier bâtiment primé
2016 | Grand prix du CAUE 05 (habitat) pour la Villa d’Embrun
2015 | Corinne Vezzoni, Prix de la Femme architecte de l’année
2013 | Nommée Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres
2006 | Nomination à l’Équerre d’argent pour les Archives et la bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône et nominé prix Mies Van Der Rohe
2002 | Sélection Institut français d’architecture : “40 architectes de moins de 40 ans”
2001 | Trophées de l’habitat

L’approche

Nous privilegions la diversité des projets à la répétition.
Nos réponses sont uniques.

Installée sur la Corniche Kennedy à Marseille, l’agence de Corinne Vezzoni, Pascal Laporte et Maxime Claude s’illustre sur le territoire national et au travers de concours internationaux.
En 2018, dans la foulée de la réalisation du Themis (Paris), elle s’associe avec l’atelier MLH pour créer une nouvelle structure parisienne : Corinne Vezzoni et associés SAS.
Autour d’une trentaine de collaborateurs permanents, répartis sur les deux sites (Paris et Marseille), l’agence développe, tant dans la sphère publique que privée, des projets d’architecture, d’urbanisme, de design urbain et d’infrastructures.
Elle se caractérise par le choix d’opérations très diverses, pour éviter la spécialisation et la répétition.
Quels que soient le type et l’échelle de l’opération, l’implication de l’agence est la même.

« L’architecture naît de trois contraintes majeures : le programme, le site, la matière, qui sont autant d’éléments qui s’imposent. Seule la forme est libre. »

 

Le programme dicte la valeur d’usage, le fonctionnement, le confort des futurs usagés. Le site détermine la relation du bâtiment à son contexte . La matière donne quant à elle les choix d’enveloppes, structure, gros œuvre, second œuvre ; rapports subtils entre l’espace créé et les matières sous la lumière…
Cette équation doit être résolue par l’architecte, au fur et à mesure du projet. Cette alchimie fait de lui un concepteur, un médiateur, un artiste, un ingénieur.

Ainsi définie et construite, l’histoire du projet doit apparaître comme une évidence, sans laisser trace des nombreuses itérations qui l’on produit.

L’attention aux contextes

Portée par la notion de contextes, de L’ATTENTION A L’EXISTANT, le travail de l’agence révèle l’espace plutôt que de s’y imposer.

Depuis ses débuts, l’agence s’attache à explorer des sujets très variés. Cette adaptation constante aux différents programmes, à l’environnement proche ou lointain, à la nature, est une forme de signature.

« Comment construire avec la puissance d’un site ? Cette question a définitivement porté mon travail. Où que j’aille cette attitude est la mienne. Comment se servir de ce qui est déjà là, de ce qui précède, de ce qui n’est pas ailleurs ? Chaque lieu possède sa propre solution.  »
Corinne Vezzoni.

 

Selon la qualité du lieu, l’architecture de l’agence relève d’une approche contextuelle par assimilation ou par opposition. Avec des réponses claires : affirmation urbaine, respect des usages et économie de moyens.
Sa volonté est de ne pas créer un objet orphelin qui n’existerait que par lui-même.
Ainsi, les bâtiments qu’elle imagine affichent des écritures chaque fois renouvelées, qui répondent à la complexité de notre époque et constituent une forme de signature. Le projet d’architecture reste une réponse individuelle, qui, à travers son histoire, doit devenir consensuelle.
A la différence de la musique, l’architecture est à la fois composition et interprétation, mais comme elle, peut être jouée ou non. Le risque de la proposition créative reste complet.

Les associés

CORINNE VEZZONI, MéDAILLE D’Or de l’Academie française d’architecture 2020, PASCAL LAPORTE ET MAXIME CLAUDE : trois personnalités complémentaires, des inspirations multiples ET des sensibilités communes ont forgé la vision spécifique de l’agence.

Corinne Vezzoni, médaille d’or de l’Académie française d’architecture

En septembre 2020, Corinne Vezzoni a reçu la médaille d’or de l’Académie française d’architecture et a été nominée au Grand prix national d’architecture 2018.

Elle a également reçu le prix Femmes architectes 2015, le Born awards 2018 pour Thecamp et le prix du jury du W.A.Ve 2019 – Workshop architecture Venise – pour son projet de gare maritime développé à l’occasion d’une résidence.
En 2021, elle est nommée architecte conseil pour la mission Gerland à Lyon.

Après avoir été promue Chevalier de la Légion d’honneur en 2017 et Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2013, elle est nommée Officier de l’Ordre national du Mérite au titre du Premier ministre en 2021.

Outre son travail d’architecte, Corinne Vezzoni enseigne à l’Université de Provence master aménagement et urbanisme et intervient ponctuellement dans les écoles des Arts et Métiers et de Polytechnique Marseille Château-Gombert.
Durant 12 ans, elle a fait partie du CESER (Conseil économique, social et environnemental régional) dans les sections prospective et culturelle.

Engagée dans la réflexion sur le projet métropolitain Aix-Marseille-Provence, l’agence intervient également sur les sujets du Grand Paris.

Pascal Laporte

Il est diplômé de l’Ecole d’architecture de Marseille et de l’École supérieure d’arts appliqués Duperré, diplôme de plasticien – option surface. Il exerce en tant qu’architecte associé au sein de l’agence d’architecture qu’il a créé en 2000 avec Corinne Vezzoni. Chargé de cours du Master d’aménagement et d’urbanisme pour l’Université Paul Cézanne à Aix-en-Provence, Pascal Laporte est souvent appelé pour des conférences architecturales.

Maxime Claude

Après un DUT génie civil à l’IUT de Nîmes, Maxime Claude diplômé en architecture en1994 à l’École d’architecture de Marseille Luminy. Il complète son cursus d’une formation HQE en 1999, avant de rejoindre l’agence Corinne Vezzoni et Associés en 2000. En 2007, il devient associé de l’agence avec Corinne Vezzoni et Pascal Laporte.

Michelle Lenne Haziza (Agence Parisienne)

Elle exerce en tant qu’architecte libéral au sein de sa propre structure Atelier MLH.
Sa pratique s’inscrit dans une approche environnementale qu’elle a confortée par différentes formations à l’écoconception et au développement durable. Elle a ainsi suivi des formations AEU (Approche Environnementale de l’Urbanisme) et au Développement Durable. Elle a aussi participé à des groupes de travail au niveau européen sur l’environnement et l’architecture écoresponsable.
En plus de sa pratique d’architecte, elle exerce en qualité de maître d’œuvre ou de conseiller auprès de collectivités territoriales et de divers maîtres d’ouvrage. Elle a notamment été architecte-conseil d’Icade et du CAUE 78 où elle a conduit des missions de conseils et d’expertise et mené des études urbaines et paysagères préalables aux documents d’urbanisme.
Elle participe à différents jurys de concours.

Exposition « archiméditerranéenne »

architecture en mouvement.

En 2016, l’agence Corinne Vezzoni et associés a été sollicitée pour réaliser une exposition autour de son travail. Le projet « archiméditerranéenne » est alors né, dans un concept itinérant.
Archiméditerranéenne est une invitation à vivre et à comprendre la réalisation des projets d’architecture de l’agence en temps réel.
Elle présente une sélection de projets récents ou en construction et plonge le visiteur dans l’univers de l’architecte, ses inspirations et son attachement à la Méditerranée.

« A travers les projets présentés dans cette exposition, nous souhaitons faire découvrir combien la complexité des enjeux agit sur la réponse architecturale. »

 

Présentée à la galerie d’architecture, à Paris, à La Villa Méditerranée, à Marseille, et au Musée d’art de Toulon, « archiméditerranéenne » poursuit son itinérance en France et à l’étranger. Dans cette démarche, l’agence Vezzoni et associés se tient à l’écoute de nouveaux lieux ou espaces souhaitant accueillir l’exposition.