L’origine du projet

Au sein du bâtiment Amiral du quartier Chalucet, baptisé “Les beaux-arts”, deux entités cohabitent :

L’ésad TPM, école supérieure d’art et de design
L’ésad TPM est un Établissement Public de Coopération Culturelle fondé par TPM, le Conseil départemental du Var et l’État (direction des affaires culturelles Paca). Installée jusqu’à lors sur le site de l’ancien Arsenal
de terre, à proximité du parc des Lices, l’ésad TPM cohabitait avec le Conservatoire de musique. À l’étroit dans leurs murs, le déménagement de l’ésad TPM sur le site de Chalucet vient répondre au besoin d’évolution de son projet pédagogique et doit permettre de renforcer son attractivité.

TVT Innovation Agence de développement économique de TPM
L’association œuvre au développement de l’économie créative sur le territoire, en promouvant celui-ci et en accompagnant et proposant un ensemble d’espaces et de services aux entrepreneurs innovants, entreprises, étudiants et écoles de l’écosystème toulonnais. Avec ce nouvel espace, l’objectif est de renforcer cette dimension d’accompagnement et de resserrer les liens existants entre les établissements de formation et le monde de l’entreprise.

Une implantation sur la frange nord de d’îlot
Implanté sur la partie Nord du site Chalucet, le bâtiment apparaît comme un totem iconique du projet global.
Il est composé d’un socle de deux niveaux le long de la rue Rageot-de- la-Touche et d’un volume qui s’élève sur dix niveaux, à l’angle de la rue Chalucet et du boulevard Toesca.
Les deux établissements se répartissent ainsi : l’école supérieur d’art et de design TPM occupe les six premiers niveaux (5 370m2), tandis que TVT Innovation siège dans les deux niveaux supérieurs du projet (1 400 m2).


Une grande sculpture contemporaine

Ce bâtiment est conçu à l’image d’une grande sculpture contemporaine dont la volumétrie s’élève, jouant avec le soleil et captant la lumière, pour marquer l’entrée nord du quartier de la créativité et de la connaissance. L’enveloppe est faite de béton écologique blanc ecocem brut, fabriqué à partir de ciment blanc et granulats locaux. Ce matériau cher à l’agence offre une longévité et une bonne résistance à l’air marin.
Des incisions horizontales échancrent la façade, filtrant la puissante lumière comme autant de lanières qui cadrent les vues lointaines du grand paysage toulonnais, du Mont-faron et la mer. L’épaisseur de la façade (56 à 71 cm) accentue l’image du monobloc minéral sculpté, taillé.
Le bâtiment épouse l’intégralité des directions imposées par les différentes rues périphériques. Il représente ainsi la synthèse de la rencontre des deux trames historiques du quartier. Dans l’axe de la passerelle SNCF et immédiatement perceptible depuis la gare, son sous bassement s’efface pour initier le parcours public vers la Médiathèque et la Promenade verte proposée le long du Jardin Alexandre 1er. L’infléchissement de la façade Est en direction du cœur d’îlot invite le piéton à pratiquer le nouveau quartier de la connaissance.
Le gabarit de son socle fait écho aux anciennes fortifications qui l’ont précédé. Les entrées de l’Esad et de TVT Innovation sont regroupées sur le parvis/placette jouxtant la rue Chalucet.

Des espaces propices à la “monstration“
À l’intérieur des Beaux-arts, différents espaces thématiques, propices à la création, ont été imaginés pour permettre aux étudiants de l’ésad de travailler et mettre en scène leurs œuvres. Ces espaces sont également des lieux de flux, de frictions, de convivialité et d’échange.
En connexions direct avec le parvis et l’entrée, ces lieux dessinent une séquence d’entrée aux multiples usages. Le hall “show off“ et le “show off vertical“ dans sa continuité, constitue le cœur du bâtiment, polarité du socle et du plot.
Le “show off vertical” orienté au Nord vers le Mont Faron se développe sur 25 m de haut ; ici, des balcons successifs proposent des connexions avec tous les plateaux d’enseigne- ment de l’ésad TPM.

Un appel chromatique au sommet
Pour les deux derniers niveaux occupés par TVT Innovation, le couronnement du bâtiment des Beaux-arts s’agrémente de couleurs et installe une identité visuelle marquante et particulière.
En sus de la forme, les espaces des deux plateaux sont rendu particuliers par la mise en perspective d’aplats de couleurs. Inspiré des mouvements que sont “l’expressionnisme abstrait“ et le “colour field painting“, certains pans sont colorés, les jeux de transparence et de pro- fondeur permettent de faire vibrer les couleurs les unes avec les autres, mais aussi de modifier les ambiances spatiales en fonction de la position du soleil. Les couleurs installées ont été spécifiquement sélectionnées et assemblées, en référence à un tableau du peintre allemand Hans Hoffman.

Révéler la matière
La composition intérieure des matériaux conservés à leur état brut – béton, bois, plâtre, métal, verre – créé un environnement élémentaire, grège, propice à la créativité des étudiants.
Marqueur fort de l’enveloppe, le béton est également présent dans tous les espaces intérieurs et compose la structure dans des tons gris. Les sols et parois sont poncés et laissés bruts pour faire apparaître la composition naturelle de la matière et ses aspérités.


Une façade double peau inclinée

Le bâtiment se distingue par une façade Est inclinée suivant un angle de 62°, allant du rez-de-chaussée au 4e étage, sur une surface totale de 432 m2 (18 m de hauteur pour 24 m de large).
L’agence a conçu l’enveloppe de ce bâtiment comme une double peau béton, à partir d’un procédé innovant, qui consiste à couler simultanément le voile intérieur (porteur) et le voile extérieur (parement) du bâtiment, en ayant préalablement inséré un isolant en polystyrène expansé au centre. Les 2 parois sont liées entre elles par des ferraillages, dont les assem- blages préalablement calculés, permettent aux bétons intérieurs et extérieurs de réagir uniformément. La partie oblique de la façade a nécessité un coulage spécifique en deux temps en raison de la complexité et de la hauteur de l’inclinaison : d’abord le voile extérieur et la pose de l’isolant, puis le coulage intérieur. Afin d’éviter le report de charges des 4 niveaux concernés sur la partie inclinée de la façade, des poutres post-contraintes ont été positionnées dans la hauteur du plancher haut du R+2, supportant ainsi les charges de l’ordre de 500 tonnes/m2.
Ce système constructif permet d’utiliser l’inertie du béton pour améliorer le confort thermique à l’intérieur des locaux et d’obtenir des parements intérieurs et extérieurs libres de toute finition rapportée.


Distribution du lieu

Les espaces desservis sont mis en tension par la forme issue de la posture urbaine du bâtiment et par les circulations qui les distribuent. Le bâtiment des Beaux-arts accueille deux entités autonomes que sont l’ésad TPM et TVT innovation.
Le parti-pris d’usage a été de rendre commune toute la séquence d’entrée, les séquences de circulation et d’exposition, afin de favoriser les échanges entre les 2 établissements.
Le bâtiment s’organise en deux grands volumes indépendants : le socle et le plot.
Les espaces d’expositions, de monstration et de distribution connectent les deux volumes :
• le volume du sous bassement /ou socle qui s’étire le long de la rue Rageot de la Touche, regroupe les ateliers de pratiques spécifiques de l’ésad que sont les ateliers matières/images/éditions.
• le volume du plot (qui marque le croisement entre la rue Chalucet et la rue Rageot de la Touche) regroupe sur les six premiers niveaux les plateformes d’enseignement des cinq années d’études design et arts de l’ésad TPM. Les niveaux 7 et 8 accueillent TVT innovation.

Les plateaux d’enseignements
Lieux de formation et de création, s’organisent par niveaux et par année, des plateaux libres d’environ 300 m2 permettant la création et la réalisation de projet artistique en groupe ou individuel. Le mobilier spécifiquement créé pour ces plateaux propose des espaces de rangements, détente, travail de groupe, exposition.

Information

  • livraison
    2020
  • localisation
    Toulon
  • coût prévisionnel
  • surface utile totale

maîtrise d’ouvrage

  • Toulon Provence Méditerranée

maîtrise d’oeuvre associée

  • Corinne Vezzoni et associés architectes urbanistes mandataire
  • OPC Cec Salinesi
  • Adret BET fluides, HQE, SSI
  • Ingénierie 84 BET structures
  • 8’18’’ conception lumière
  • Francis Fontanez acousticien
  • HYL paysagistes
  • Cerretti BET VRD
  • Ginger CEBTP géotechnicien
  • Dekra contrôleur technique
  • Qualiconsult C S P S

crédits photographies

  • Olivier Pastor
  • David Huguenin

+ Également