Situé à Toulon, ce quartier inédit en Europe, regroupe à la fois une problématique de reconquête de centre ville, d’urbanisme opérationnel et de création d’une véritable mixité. Le tout dans un écrin vert pré-existant, dont il a fallu redéfinir les usages et qui s’inscrit dans une vision verte à l’échelle de l’agglomération.

L’ensemble du projet proposé par l’agence Corinne Vezzoni et associés, l’agence Devillers et associés, HYL paysagistes, a été pensé pour révéler les points forts de l’espace et redonner toute sa place à la nature. Un des enjeux primordiaux de la reconquête du site de Chalucet est de l’inscrire dans le cadre de la Promenade verte des remparts à laquelle il appartient. Il doit restaurer des continuités résolument naturelles et de nouvelles connexions avec le cœur de ville.
L’organisation urbaine du site est révélatrice d’une composition classique : un grand axe articulé depuis le palais de justice, traversant la place Gabriel-Péri pour s’achever face au pronaos de la chapelle. La proposition de l’agence procède du basculement de cette composition symétrique pour mettre en œuvre latéralement, à l’Est, une large bande de promenade qui accompagne la rue Chalucet et vient compléter le collier vert Henri-IV.

Le projet urbain développé répond à une triple approche : urbaine, paysagère et environnementale.
La recomposition de l’îlot fédère deux quartiers : la ville haussmannienne, son orthogonalité impeccable et la ville du XXe siècle, plus lâche, qui s’appuie sur l’oblicité dictée par la trace des anciens remparts. Situé à l’articulation de ces deux trames urbaines, le futur quartier de la créativité et de la connaissance trouve de nouvelles continuités Est/Ouest, offrant une totale perméabilité de l’îlot. Coupé en deux par un jardin ouvert en point bas et un hôpital fermant le site pendant plusieurs siècles en point haut, il devient, dans le cadre de sa reconquête, un quartier ouvert avec des parcours Nord/Sud et des traversées Est/Ouest qui assurent les connexions avec la gare et l’hyper-centre, animé de commerces et d’équipements de loisirs.

Chalucet est conforme à la démarche Bâtiments Durables Méditerranéens. Les dispositions d’architecture bioclimatique ont participé à la construction projet : les bâtiments profitent des apports solaires passifs, protègent les espaces intérieurs des vents et nuisances sonores urbaines; les espaces paysagers participent à la création d’îlots de fraîcheur par le choix des végétaux et l’aménagement de bassins et coursiers d’eau servant par ailleurs à tisser le “fil bleu” de la nouvelle promenade Chalucet.
Ce nouveau quartier de ville durable réconcilie la nature et la ville, dans l’esprit du 19ème siècle.

Composition du projet

  • Des logements et commerces : un immeuble d’environ 160 logements de typologie très diversifiée
  • Des bureaux pour l’administration du Conseil départemental du Var
  • Une école supérieure internationale de commerce Kedge BS
  • L’École supérieure d’art et de design Toulon Provence Méditerranée
  • La Médiathèque de Chalucet, cœur du nouveau quartier, ouverte sur le Jardin Alexandre 1er
  • L’écrin de verdure, le Jardin Alexandre 1er requalifié et restauré dans sa dimension historique

Information

  • livraison
    2019
  • localisation
    Toulon (83)
  • coût prévisionnel
    61 M€HT
  • surface utile totale
    10 500 m2

maitrise d’ouvrage

  • Communauté d’agglomération TPM
  • Ville de Toulon
  • Conseil général 83
  • Chambre de Commerce et d’Industrie du Var

maitrise d’oeuvre associée

  • Vezzoni et associés architecte mandataire
  • Devillers et associés architecte associé
  • HYL paysagiste
  • ADRET fluides, HQE
  • Ingénierie 84 structures
  • Cerretti VRD
  • CEC Eco et OPC
  • CEBTP géotechnique
  • Fontanez acoustique
  • 8’18’’ éclairagiste

crédits photographies

  • infographie (perspectivistes) : Golem