L’objectif ce bâtiment est de densifier le campus existant et de compléter les grands vaisseaux construits par l’architecte marseillais René Egger dans les années 1950, moins adaptés à la pédagogie et à l’enseignement de la médecine actuelle. Cette demande nécessitait de composer avec l’environnement existant.

Le nouvel édifice, un bâtiment pédagogique mutualisé, se situe à l’entrée du campus. Il marque l’accès à l’université, comme une tête de proue malgré ses dimensions modestes. Il jouxte les bâtiments colossaux de la faculté et du grand hôpital. Aussi, pour éviter l’effet d’écrasement face aux colosses, le parti pris a été de jouer sur la compacité et la couleur jaune. Sans créer la rupture, il s’inscrit dans l’univers du campus : implanté perpendiculairement à la faculté de médecine, il cherche à en réinterpréter le langage. Les façades extérieures en pâte de verre jaune captent l’attention, tranchent fortement sur les valeurs de gris et de beige des autres constructions et rappellent la couleur des allèges du bâtiment principal d’Egger.
Le pôle pédagogique est ainsi révélé par sa couleur, et sa position sur le boulevard en fait un signal fort à l’entrée du campus. Il crée un pivot, articulant campus et boulevard par l’intermédiaire d’un aménagement paysager fort en vis-à-vis de l’espace boisé classé qui lui fait face.

Cette réalisation s’inspire du tableau du peintre flamand Johannes Vermeer, « Vue de Delft », où l’on distingue un point lumineux décrit par Marcel Proust comme « un petit pan de mur jaune » dans le premier tome de « À la Recherche du temps perdu » (1871-1922).

Information

  • livraison
    2013 livraison 2015
  • localisation
    Marseille (13)
  • coût prévisionnel
    4,5 M€HT
  • surface utile totale
    2875 m2

maitrise d’ouvrage

  • Université de la Méditerranée
  • assistance à maîtrise d'ouvrage : Icade

maitrise d’oeuvre associée

  • Sica (BET structures)
  • Sarlec (BET fluides)
  • CEC (économie, OPC)
  • RFR éléments (HQE)
  • 8’18’’ (éclairagiste)
  • Francis Fontanez (acoustique)

crédits photographies

  • Lisa Ricciotti
  • David Giancatarina
  • Laurent Piquet